Bandeau Cap Protéines
Mes résultats de recherche pour
Protéagineux et Tourteaux

Cap Protéines

Ressources sur l'autonomie protéique

Des témoignages

Avec 150 vaches bio, du soja et de la féverole toastée localement
Avec 150 vaches bio, du soja et de la féverole toastée localement vidéo En Charente, le Gaec de la Grande Dennerie élève 150 vaches laitières sur 310 hectares. Avec le passage en bio en 2019, l’élevage est passé d’une ration à dominante maïs à une ration à dominante herbe. Pour compléter le pâturage tournant dynamique, l’enrubannage de luzerne ou de prairie ou l’ensilage de méteil ou de sorgho, les quatre associés font toaster leur soja et leur féverole par le toasteur mobile de Pasquier Vgt’al. Cap Protéines
16 - Charente Protéagineux et Tourteaux
96 % d'autonomie protéique avec du pois, de la luzerne et un troupeau productif
96 % d'autonomie protéique avec du pois, de la luzerne et un troupeau productif vidéo Yoann et ses associés sont naisseurs-engraisseurs. Ils recherchent l’autonomie protéique et alimentaire pour plusieurs raisons : se dégager des revenus, être moins dépendants de l’extérieur, répondre aux attentes des consommateurs et ne pas acheter de concentrés et correcteurs azotés. Ils y parviennent grâce à leur travail sur leurs cultures (pois de printemps et luzerne), leurs prairies (trèfle) et leur troupeau (choix génétiques, productivité, âge au premier vêlage). Cap Protéines
44 - Loire-Atlantique Conduite du troupeau Légumineuses fourragères Protéagineux et Tourteaux
Lupin, méteil et pâturage tournant dynamique pour 150 vaches
Lupin, méteil et pâturage tournant dynamique pour 150 vaches vidéo Dans les Deux-Sèvres, le Gaec de l’Ouchette élève 150 vaches laitières sur 225 hectares de SAU. Les quatre associés cultivent du lupin, riche en protéines, pour les aplatir et nourrir le troupeau. Ils cultivent aussi un méteil mélangeant féverolle, pois, vesce, avoine et trèfle et donnant un fourrage entre 14,5 et 18 % de MAT pour 0,9 UF. Inspiré de la Nouvelle-Zélande, la technique du pâturage tournant dynamique est appliqué en profitant d’un parcellaire avantageux et d’aménagements entretenus. Cap Protéines
79 - Deux-Sèvres Mélanges céréales-protéagineux Pâturage et parcours Protéagineux et Tourteaux
L’autonomie des brebis grâce à la luzerne et aux féveroles
L’autonomie des brebis grâce à la luzerne et aux féveroles vidéo Dans le Tarn, Émile Fabries élève 600 brebis allaitantes sur 120 hectares. Pour développer son autonomie protéique, il a augmenté la surface de luzerne et remplacé le tourteau de soja acheté par de la féverole. « C’est une culture simple à conduire et je me régale à entendre les brebis croquer les féveroles comme du gâteau ! » Le troupeau de brebis est autonome en protéines à 100 % et l’EARL Escarliot veut atteindre ce niveau pour l’élevage des agneaux. Cap Protéines
81 - Tarn Légumineuses fourragères Protéagineux et Tourteaux
« La féverole et des fourrages de légumineuses pour alimenter mes brebis toute l’année »
« La féverole et des fourrages de légumineuses pour alimenter mes brebis toute l’année » vidéo Olivier Brouard est autonome en protéines à 92 % grâce à la luzerne, aux trèfles, aux mélanges prairiaux riches en trèfle et à la féverole produite sur l’exploitation. De quoi nourrir les 250 brebis viande de cette exploitation de 328 hectares surtout tournée vers la culture des céréales et des oléoprotéagineux. Pour faire du bon foin de luzerne, l’agriculteur veille à andainer de bonne heure afin de garder les feuilles riches en protéines. Cap Protéines
86 - Vienne Légumineuses fourragères Protéagineux et Tourteaux
Bertrand Rouquie, éleveur laitier autonome en protéines
Bertrand Rouquie, éleveur laitier autonome en protéines vidéo Bertrand Rouquie, éleveur bovin laitier en Dordogne, est quasiment autonome en protéines pour produire 420 000 litres de lait dont 230 000 litres transformés en fromage. Avec un robot de traite et un parcellaire morcelé, les vaches sont alimentées quotidiennement par de l’herbe fraîche avec un affouragement en vert. La ration hivernale associe de la luzerne, du maïs et du lin avec un coût limité à 110 à 120 € les 1 000 l. Le concentré de colza est remplacé par du lupin autoproduit. Chambre d'agriculture de la Dordogne
24 - Dordogne Récolte et conservation Protéagineux et Tourteaux Mutualisation et relocalisation
Votre consentement
Ce site recours à l'utilisation de cookies (ou traceurs) lors de votre navigation. Votre consentement explicite est nécessaire à leur utilisation. cliquez ici pour en savoir plus
Ce site et les services liés sont susceptibles de déposer des cookies* (ou traceurs) sur votre ordinateur.
Ils ne sont pas installés par défaut.

Les plateformes de diffusion de vidéos en ligne (Youtube, Vimeo, Dailymotion...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos consultations. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas leur consultation sur le site actuel.

Ce site fait l'objet de mesure d'audience via la plateforme Google Analytics. Reportez-vous à la politique de confidentialité de Google Analytics pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas votre expérience utilisateur sur le site actuel.

Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Trip Advisor...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos partages de liens. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas la consultation du site actuel, mais vous empêchera de partager le contenu de ce site sur vos réseaux respectifs.

* un cookie est un petit fichier stocké par un serveur dans le terminal (ordinateur, téléphone, etc.) d’un utilisateur et associé à un domaine web (c’est à dire dans la majorité des cas à l’ensemble des pages d’un même site web). Ce fichier est automatiquement renvoyé lors de contacts ultérieurs avec le même domaine.