Bandeau Cap Protéines
Mes résultats de recherche pour
Récolte et conservation

Cap Protéines

Ressources sur l'autonomie protéique

Des témoignages

Au Gaec du Roudon, des fauches précoces et un mélange multi-espèce pour remplacer le tourteau
Au Gaec du Roudon, des fauches précoces et un mélange multi-espèce pour remplacer le tourteau vidéo A l’installation de Julien Thomas, le Gaec du Roudon, dans l’Allier, a pris la décision de récolter une partie de leurs fourrages plus tôt sous forme d’ensilage ou d’enrubannage. Auparavant, le système tout foin ne permettait pas d’avoir suffisamment de stocks et coûtait cher en tourteau pour équilibrer les rations. Julien a également été séduit par les prairies multi-espèces où six hectares sont implantés. Cap Protéines
03 - Allier Récolte et conservation Herbe et prairies
Séchage en grange, mieux maîtriser les coûts
Séchage en grange, mieux maîtriser les coûts vidéo Fabien Molinier est éleveur de brebis laitière en agriculture biologique dans l’Aveyron. Chez lui, pas de course à la quantité de lait produit. Depuis 10 ans, il a arrêté le tourteau et ne travaille qu’avec du foin et des céréales. Grâce au séchage en grange, l’éleveur peut se targuer d’avoir une très bonne qualité de fourrage. Un virage qui, cumulé à une bonne maîtrise du pâturage, lui a permis de maîtriser ses coûts. Cap Protéines
12 - Aveyron Récolte et conservation
Le séchage en grange pour un fourrage et du cantal de qualité
Le séchage en grange pour un fourrage et du cantal de qualité vidéo Grace au séchage en grange, le Gaec des Aubépines dans le Cantal récolte le « tourteau d’herbe », un fourrage de qualité qui leurs permets de respecter le cahier des charges de l’AOP cantal et d’obtenir les plus-values « lait cru » et « tout foin ». Par rapport à un système équivalent séchant le foin au sol, l’économie de concentré est estimée à 25 tonnes par an pour cette exploitation. Cap Protéines
15 - Cantal Récolte et conservation
Fauche précoce et méteils pour améliorer la valeur en protéine des fourrages
Fauche précoce et méteils pour améliorer la valeur en protéine des fourrages vidéo En Corrèze, le Gaec Aubignac élève 56 vaches Limousines et leurs suites sur une superficie de 100 hectares. L’élevage cherche à produire de la protéine par ses fourrages pour équilibrer la ration hivernale des mères comprenant de l’ensilage de maïs. Pour cela, il s’appuie sur la mise en place de prairies multi-espèces et de méteils fourragers. Une fauche précoce des premières exploitations et la valorisation des coupes suivantes lui permettent d’assurer une autonomie en protéine de 89 %. Cap Protéines
19 - Corrèze Récolte et conservation Mélanges céréales-protéagineux
Vers l’autonomie protéique des brebis laitières bretonnes bios
« Brebis laitières : la gestion de l’herbe, pilier de l’autonomie protéique » vidéo Éleveur de brebis laitières en bio, Michel Rozé mise sur la gestion du stock et la qualité de son herbe pour renforcer l’autonomie protéique de l’exploitation. Il cultive des prairies multi-espèces riches en légumineuses tout en étant exigeant sur la récolte d'enrubannage ou de foin. Une mélangeuse permet d’optimiser la valeur alimentaire de la ration tout en économisant les correcteurs azotés. Avec environ 200 mères sur une SAU de 45 ha, Michel atteint une autonomie protéique de 83 %. Cap Protéines
35 - Ille-et-Vilaine Légumineuses fourragères Récolte et conservation Herbe et prairies
Gestion et valorisation du pâturage dans un élevage de brebis laitières de Lozère
Gestion et valorisation du pâturage dans un élevage de brebis laitières de Lozère vidéo En Lozère, Caroline et Charles André élèvent 434 brebis laitières sur 147 hectares. Si la principale raison de leur autonomie en protéines résulte des fourrages ventilés à base de légumineuses, le Gaec Salles André mise également sur le pâturage d’un mélange vesce-avoine, de prairies multi-espèces et des parcours durant les trois derniers mois de traite. Cap Protéines
48 - Lozère Légumineuses fourragères Récolte et conservation Herbe et prairies Pâturage et parcours
"Des prairies temporaires cultivées en alternance avec du méteil pour des fourrages de qualité"
"Des prairies temporaires cultivées en alternance avec du méteil pour des fourrages de qualité" vidéo Dominique Viallard élève des vaches montbéliardes dans le Puy-de-Dôme. Cet éleveur laitier bio mise sur des prairies temporaires de qualité et le séchage en grange pour être autonome en protéines à 65 %. Cultivateur d'herbe, il alterne prairies temporaires et méteil dans des rotations de huit ans. Avec 50 vaches laitières sur 120 hectares, le Gaec de Sauvadet a réalisé 133 000 euros d'EBE en 2021. Cap Protéines
63 - Puy-de-Dôme Récolte et conservation Herbe et prairies
De l’herbe récoltée tôt et séchée en grange pour réduire de moitié le tourteau de soja des vaches laitières
De l’herbe récoltée tôt et séchée en grange pour réduire de moitié le tourteau de soja des vaches laitières vidéo Dans le Tarn, le Gaec de la Révéillé cultive 95 hectares de prairies pour alimenter 70 vaches laitières. À partir de 2019, le Gaec est progressivement passé d’une ration à base d’ensilage de maïs à celle de foin séché en grange. La facture de tourteau soja a été réduite de moitié en passant de 80 à 40 tonnes achetées par an. L’herbe est récoltée tôt pour profiter de la richesse en matière azotée. La qualité des prairies est maintenue par des sursemis réguliers après un travail du sol léger. Cap Protéines
81 - Tarn Récolte et conservation
Des chèvres autonomes en aliments pour réduire les charges
Des chèvres autonomes en aliments pour réduire les charges vidéo Christophe Favard élève 200 chèvres sur 60 hectares dans la Vienne. Grace à la mise en place de différentes pratiques, il est aujourd’hui autonome pour l’alimentation du troupeau. L’implantation de prairies multi-espèces et la construction d’un séchoir en grange lui offrent des fourrages de très bonne qualité. Cela permet de réduire les quantités distribuées de concentrés autoproduits que sont le méteil, le maïs et la betterave. Cap Protéines
86 - Vienne Légumineuses fourragères Récolte et conservation Mélanges céréales-protéagineux Herbe et prairies
Les feuilles des légumineuses préservées par un andaineur à tapis
Les feuilles des légumineuses préservées par un andaineur à tapis vidéo Avec 98 vaches Salers dans le Cantal, le Gaec de Combelles implante beaucoup de légumineuses pour équilibrer les rations. Pour le mélange de luzerne-dactyle, le déchaumeur passe juste après la récolte des céréales puis 15 jours après, avant le semis. La luzerne lève ensuite en septembre puis résiste bien à la sécheresse les années suivantes. Lors de la réalisation des foins, les fourrages sont manipulés avec un andaineur à tapis pour conserver au maximum les feuilles riches en protéines. Chambre d'agriculture du Cantal
15 - Cantal Légumineuses fourragères Récolte et conservation
Bertrand Rouquie, éleveur laitier autonome en protéines
Bertrand Rouquie, éleveur laitier autonome en protéines vidéo Bertrand Rouquie, éleveur bovin laitier en Dordogne, est quasiment autonome en protéines pour produire 420 000 litres de lait dont 230 000 litres transformés en fromage. Avec un robot de traite et un parcellaire morcelé, les vaches sont alimentées quotidiennement par de l’herbe fraîche avec un affouragement en vert. La ration hivernale associe de la luzerne, du maïs et du lin avec un coût limité à 110 à 120 € les 1 000 l. Le concentré de colza est remplacé par du lupin autoproduit. Chambre d'agriculture de la Dordogne
24 - Dordogne Récolte et conservation Protéagineux et Tourteaux Mutualisation et relocalisation
Vidéo fontaine Montbéliarde
Comment répondre à l'autonomie protéique sur les exploitations en polyculture-élevage ? L'exemple de l'exploitation agricole des Fontaines (71) vidéo L'exploitation agricole de Fontaines a modifié son système à base de maïs ensilage et achat de correcteur azoté pour réduire sa dépendance aux intrants. Les 70 vaches laitières montbéliardes sont désormais alimenté par de l'ensilage de dérobées riche en protéines. La ferme y voit des intérêts économiques, zootechniques et agronomiques. PSDR ProSys et PSDR Poeete
71 - Saône-et-Loire Récolte et conservation Mélanges céréales-protéagineux

Webinaires Cap Protéines de novembre-décembre 2022

Des vidéos du Village de l'autonomie protéique

Comment récolter des fourrages riches en protéines ?
Comment récolter des fourrages riches en protéines ? vidéo Pour garder la valeur des fourrages, il faut préserver les feuilles avec des faucheuses peu agressives, un conditionneur réglé sur la petite vitesse et un séchage rapide grâce à un large étalement de l’herbe coupée. Anthony Uijttewaal, responsable du pôle fourrages d’Arvalis Institut du végétal, rappelle que la récolte de foin ou d’ensilage est aussi un compromis pour garder un bon débit de chantier. Cap Protéines
Récolte et conservation Herbe et prairies
Des leviers pour améliorer l’autonomie protéique de la ration
Des leviers pour améliorer l’autonomie protéique de la ration vidéo Grâce à l’herbe, on peut produire du lait avec des rations très économes en intrants. Hugues Chauveau d’Arvalis-Institut du végétal montre qu’un système tout maïs est carencé en protéines. En récoltant l’herbe au bon moment, on peut trouver le compromis entre le rendement et la valeur alimentaire des graminées et légumineuses. Cap Protéines
Récolte et conservation Herbe et prairies Diversification des ressources fourragères
Être plus autonome en protéines avec des vaches allaitantes
Être plus autonome en protéines avec des vaches allaitantes vidéo Avec des fourrages de qualité (enrubannage de prairie ou de luzerne), on peut se passer de tourteau de colza en élevage bovin allaitant. À 800 °C/jour, c’est-à-dire au début de l’épiaison, le stade de l’herbe est optimal pour avoir des fourrages de qualité. De quoi économiser des concentrés et des tourteaux, apprécie Jérémy Douhay, responsable de projet bovins viande, engraissement et efficience alimentaire à l’Institut de l’élevage. Cap Protéines
Récolte et conservation
o	L’herbe de printemps, une herbe de super qualité
L’herbe de printemps, une herbe de super qualité vidéo Fourrage équilibré en énergie et azote, l’herbe de printemps est un levier vers l’autonomie protéique. Stéphanie Guibert, chargée de mission prairie à la chambre d’agriculture des Pays de la Loire, recommande de découper ses parcelles pour garder au maximum une herbe jeune pour la fauche ou le pâturage. Cap Protéines
Récolte et conservation Herbe et prairies Pâturage et parcours
Quelle est la bonne hauteur d’herbe ?
Quelle est la bonne hauteur d’herbe ? vidéo Un troupeau peut rentrer entre 8 et 10 cm et sortir avant d’attendre les 5 cm pour ne pas pénaliser la repousse. Claire Caraes, chargée de projets Prairies à la chambre d’agriculture de Normandie, montre aussi que l’herbe trop haute risque d’être piétinée et que sa valeur alimentaire se dégrade avec l’épiaison. Cap Protéines
Récolte et conservation Herbe et prairies Pâturage et parcours
Un long chemin vers la souveraineté protéique de la France
Un long chemin vers la souveraineté protéique de la France vidéo En valorisant davantage l’herbe et les fourrages, la France peut espérer réduire la part de protéines végétales d’importation. Autour de la table : - Jean-Marie Seronie, agro-économiste - Laurent Rosso, directeur de Terres univia, l'interprofession des huiles et protéine végétales, et Terres Inovia, son institut technique - Jean-Pierre Fleury, éleveur de bovins allaitants - Dominique Viallat, éleveur bovin laitier autonome du Puy-de-Dôme. Cap Protéines
Conduite du troupeau Légumineuses fourragères Récolte et conservation Mélanges céréales-protéagineux Herbe et prairies Pâturage et parcours Diversification des ressources fourragères Protéagineux et Tourteaux Mutualisation et relocalisation
Votre consentement
Ce site recours à l'utilisation de cookies (ou traceurs) lors de votre navigation. Votre consentement explicite est nécessaire à leur utilisation. cliquez ici pour en savoir plus
Ce site et les services liés sont susceptibles de déposer des cookies* (ou traceurs) sur votre ordinateur.
Ils ne sont pas installés par défaut.

Les plateformes de diffusion de vidéos en ligne (Youtube, Vimeo, Dailymotion...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos consultations. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas leur consultation sur le site actuel.

Ce site fait l'objet de mesure d'audience via la plateforme Google Analytics. Reportez-vous à la politique de confidentialité de Google Analytics pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas votre expérience utilisateur sur le site actuel.

Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Trip Advisor...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos partages de liens. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas la consultation du site actuel, mais vous empêchera de partager le contenu de ce site sur vos réseaux respectifs.

* un cookie est un petit fichier stocké par un serveur dans le terminal (ordinateur, téléphone, etc.) d’un utilisateur et associé à un domaine web (c’est à dire dans la majorité des cas à l’ensemble des pages d’un même site web). Ce fichier est automatiquement renvoyé lors de contacts ultérieurs avec le même domaine.